Techniques de valorisation pour les startups avec peu ou pas de revenus

Woman writing and planning business strategy

Il est nécessaire de valoriser sa startup en vue d’une collecte de fonds pour déterminer la répartition du capital auprès des investisseurs en contrepartie de leur investissement. Au début, la valorisation repose sur la croissance et le potentiel de la startup. Et à mesure qu’elle se développe et réalise des revenus, la valorisation incorporera la valeur financière.

 

Vous devez ainsi connaître la valeur de votre startup afin de l’utiliser pour garantir un prêt auprès d’une banque en tant que capitaux d’emprunt.

 

Souvent, la valorisation d’une startup est considérée comme un art plutôt qu’une science étant donné qu’elle nécessite de la créativité en raison du manque ou de l’absence de revenus à son démarrage, et également d’un avenir incertain. Pourtant, l’estimation nécessite une base pour avoir une meilleure précision et harmonisation par rapport aux attentes du marché. Le fondateur voit par exemple une valeur plus élevée de sa startup alors que les investisseurs estiment la startup autrement et préfèrent une valeur plus faible pour assurer un retour sur investissement plus important.

 

Voici donc une liste de quelques méthodes de valorisation sur lesquelles vous pouvez opter.

 

  1. Méthode de Berkus

Base d’évaluation : les cinq facteurs clés de réussite d’une entreprise (meilleure idée, prototype, équipe dirigeante de qualité, partenariat stratégique, produits lancés ou vendus)

Fonctionnement :

  • Vous avez besoin de valeurs implicites qui sont comparables à celles d’autres entreprises ayant des caractéristiques similaires à celles de votre startup.
  • Vous évaluez la performance de votre startup suivant les cinq facteurs de réussite d’une entreprise
  • La somme de toutes des valeurs issues de ces différents facteurs permet d’avoir une valeur approximative

 

  1. Méthode d’addition des facteurs de risque

Base d’évaluation : Valeur de base ajustée pour 12 facteurs de risque standard

Fonctionnement :

  • Vous déterminez l’évaluation moyenne de préfinancement des startups similaires dans votre région
  • Chaque facteur de risque est évalué comme suit :
  • +2 très positif pour la croissance
  • +1 positif
  • 0 neutre
  • -1 négatif pour la croissance
  • -2 très négatif
  • Vous ajoutez ensuite les valeurs pour les 12 facteurs de risque (gestion, état de l’activité, législation/politique, fabrication, vente et fabrication, collecte de fonds, concurrence, technologie, litige, international, renommée, potentiel de rentabilité) comme suit :
  • +2 (ajout de 500 000 $)
  • +1 (ajout de 250 000 $)
  • -1 (déduction de 250 000 $
  • -2 (déduction de 500 000 $)

 

  1. Méthode de Bill Payne (méthode d’évaluation du tableau de bord)

Base d’évaluation : Valeur moyenne pondérée et ajustée pour une entreprise similaire
Fonctionnement :

  • Vous déterminez une évaluation de base pour votre startup
  • Vous ajustez ensuite la valeur par rapport à sept critères (dynamisme de l’entrepreneur et son équipe, importance de l’opportunité, produit/technologie, concurrence, marketing/vente/partenariat, besoin en investissement supplémentaire, et autres facteurs dont les commentaires des consommateurs)
  • Chaque critère est mesuré en fonction de leur impact sur le succès du projet

 

État de la startup selon la norme :

  • Moyenne de produit et technologie (100%)
  • Equipe forte (125%)
  • Grande opportunité de marché (150%)
  • Possibilité d’obtention de flux de trésorerie positif avec un seul investissement providentiel (100%)
  • Résistance face à la concurrence (75% de la norme)
  • Excellents commentaires et retour des consommateurs sur le produit (100%)
  • Nécessité d’effort supplémentaire sur la construction de circuits de distribution et de partenariats (80%)

 

Les autres méthodes d’évaluation pour les startups avec peu ou pas de revenus comprennent aussi la méthode du capital de risque ou la méthode des transactions comparables. Lorsqu’on est à la tête d’une startup, il est important d’être flexible compréhensif envers les investisseurs qui souhaitent soutenir votre projet, même si vous êtes en désaccord avec leur évaluation. L’idéal serait que vous et l’investisseur soyez honnêtes l’un envers l’autre malgré le désir de recevoir une valeur plus élevée pour vous en tant que fondateur et d’octroyer une valeur plus faible pour l’investisseur.