Les réseaux sociaux pour augmenter la valeur d’une start-up

Selon les études, l’importance de la relation du fondateur sur le réseau social a une influence positive sur la collecte de capital pour financer un projet. Dans de nombreux cas, les relations entre les investisseurs et les demandeurs de financement par le biais d’un financement participatif sont bien antérieures aux campagnes. La plupart des bailleurs octroient un financement aux personnes qu’ils connaissent au moins de réputation.

 

Les réseaux sociaux permettent de faciliter la diffusion d’informations et de faire une publicité par le bouche-à-oreille. Cela permet de renforcer la visibilité de votre start-up.

 

Comme on le sait déjà, les relations personnelles sont à l’origine du financement de capital dont les entreprises ont besoin pendant leur phase de démarrage. L’importance des relations personnelles au début du financement participatif en fonds propres aide beaucoup pour le succès de la campagne. En effet, cela contribue à augmenter l’évaluation des opportunités d’un investissement chez les autres investisseurs. Cette situation confirme la théorie des « Six degrés de séparation » dans les réseaux sociaux.

 

L’influence des Six degrés de séparation

Dans le contexte actuel, la notion de Six degrés de séparation réduit la distance sociale en permettant aux gens d’étendre leur contact, malgré la distance spatiale, grâce aux progrès technologiques. Cela a influencé le concept d’agrandissement des contacts sur les plateformes de réseaux sociaux. En effet, ces sites ont facilité le réseautage en permettant aux membres de se mettre en contact direct avec leurs amis, les amis de leurs amis et ainsi de suite dans un maximum de six étapes supposées par la théorie. En d’autres termes, vous pouvez finir par connaître chaque individu d’un groupe d’amis en tissant un lien avec un seul ami du groupe et en les contactant les uns après les autres.

 

Prenons un exemple concret pour vérifier l’efficacité de cette théorie. Supposons que tout le monde connaisse 40 personnes, et que chacun d’entre eux en connaît 40 autres, et ainsi de suite. En se basant sur la logique de la théorie des Six degrés de séparation, tout le monde connaîtrait près de la moitié de la population mondiale. Et si tout le monde avait à la place 44 contacts, tout le monde devrait connaître tout le monde, et ce, au niveau mondial.

 

Cependant, la réalité est légèrement différente ! Les gens préfèrent souvent des amis avec qui ils se connaissent bien et partagent des intérêts communs. Ce qui fait que les 40 ou 44 amis d’une personne induite dans la théorie ne deviendront pas forcément des amis proches de la personne initiale. Ainsi, la théorie peut ne pas être toujours fondée. Néanmoins, elle peut assurer la croissance de votre réseau à condition de se familiariser avec tous les contacts de la chaîne d’amis d’un ami.

 

Financement participatif et lien social

Le lien social créé par les réseaux sociaux influence le succès du financement participatif. Plus le lien social est important, plus la campagne de financement participatif sera un succès. Et il n’est pas seulement limité aux contacts personnels, tous les contacts dans les communautés du financement participatif peuvent être inclus.

 

Cependant, le lien social peut être fort, faible ou complètement absent.

 

  • La solidité des liens dans les réseaux sociaux est souvent associée au cercle familial, amis et connaissances. Les liens forts se caractérisent par une importante interaction souvent générée par des messages répétitifs et redondants. Avec la confiance engendrée par la solidité des liens entre l’entrepreneur et ses investisseurs, le financement peut toujours avoir lieu malgré l’absence de tout élément de preuve.

 

  • Les liens faibles représentent des étrangers qui ne disposent d’aucune information ni sur la qualité du projet, ni sur le potentiel de l’entrepreneur. Des liens faibles sont généralement générés par un échange d’informations non répétitives entre les différents contacts du réseau. Ces contacts ont tendance à avoir des points de vue similaires et à partager plusieurs traits communs. Face aux caractéristiques très homogènes de ces contacts, les membres iront tout de suite voir à l’extérieur de ce réseau en contactant d’autres amis et connaissances pour remplir leur désir de découverte de quelque chose de nouveau ou déjà existant à améliorer.

 

Lors de la collecte des fonds pour leurs startups, les fondateurs se tournent automatiquement vers les liens forts. La phase initiale d’une campagne financement participatif est généralement soutenue par participants constitués exclusivement d’amis proches des entrepreneurs. Ces derniers vont ensuite invités d’autres amis pour soutenir le projet de leur ami, ce qui au final va constituer une importante participation au financement.

 

L’action des liens faibles prend effet après les liens forts. Les bailleurs vont parler du projet à leurs amis, ces derniers vont diffuser les nouvelles auprès de leurs amis, c’est là l’effet de la bouche-a-oreille. Ainsi, les liens faibles ont également une grande influence dans la promotion du projet.

 

La disponibilité et l’utilisation des réseaux constituent une opportunité pour les entrepreneurs afin d’assurer la réussite de leur campagne de financement participatif en fonds propres. Il devient donc indispensable de présenter la campagne et de faire sa publicité sur les réseaux sociaux.