Collecte de capital via l’investissement providentiel

Les investissements providentiels sont habituellement les actions de financement d’amorçage des startups qui ont recours à la levée de capitaux, effectués par des investisseurs providentiels. Un investisseur providentiel, aussi appelé un « business angel », est une personne fortunée qui investit son propre argent à la création d’une entreprise, généralement en échange de la créance convertible ou de l’actionnariat. De plus en plus de modestes investisseurs providentiels opèrent sur Internet à travers des actions dans le financement participatif. Il existe une alternative, les communautés ou les réseaux d’investisseurs qui combinent leurs fonds d’investissement, pour offrir des conseils et de l’aide financière aux startups.

 

Origine

L’utilisation de l’expression « Angel » à un type d’investisseur provient essentiellement du théâtre de Broadway pour illustrer les gens fortunés qui ont accordé des fonds pour des productions théâtrales. En 1978, William Wetzel et un professeur à l’Université du New Hampshire ainsi que le fondateur du Center for Venture Research ont mené une étude sur la manière exacte dont les entrepreneurs ont levé le capital d’amorçage. Il a ensuite commencé à utiliser l’expression « Angel » pour représenter les investisseurs qui les ont parrainés.

 

Les investisseurs providentiels sont généralement des entrepreneurs à la retraite ou autres professionnels, qui se lancent dans l’investissement accroitre le retour de leur investissement. Cela implique de rester à jour avec les derniers développements dans certains domaines particuliers, d’apprendre l’ère nouvelle des entrepreneurs, d’utiliser leur expertise et leur réseau. Par conséquent, les investisseurs providentiels pourraient offrir, en plus du capital, des conseils de gestion ainsi que leurs expériences.

 

Étant donné qu’il n’y a pas des échanges publics présentant ces individus, les entrepreneurs se rencontrent avec des investisseurs providentiels dans certaines façons, telles que les recommandations des sources sures d’investisseurs et d’associés, rencontres ou soirées d’investisseurs ou encore les conférences organisées par des groupes d’investisseurs auxquelles les entrepreneurs peuvent immédiatement se mettre en relation à l’investisseur en personne.

 

Origine et portée du financement

Les investisseurs providentiels utilisent habituellement leurs propres fonds, contrairement aux sociétés de capital de risque qui investissent avec les fonds des autres dans un fonds commun géré par des professionnels.

 

Un rapport d’Harvard, effectué par William R. Kerr, Josh Lerner et Antoinette Schoar,  indique que les startups financées par des investisseurs providentiels connaissent généralement du succès par rapport aux entreprises qui dépendent d’autres types de financement d’amorçage. Il a été découvert que le financement providentiel est certainement lié à une plus grande survie, une collecte de fonds accrue en dehors de la communauté des Angels, et des progrès rapides déterminés par la hausse du trafic du site. Il n’y a absolument aucun montant fixe pour les investissements providentiels. En fait, la fourchette peut aller entre quelques milliers à quelques millions de dollars.

 

Profil d’investissement

Étant donné que les financements bancaires traditionnels ne sont pas toujours accessibles à toutes les entreprises en phase de démarrage, le financement des investisseurs providentiels remplit l’écart entre le capital initial et le financement de démarrage.

 

Les investisseurs providentiels qui ont réussi recherchent généralement des placements qui ont la possibilité de restituer les fonds ou de générer un retour sur investissement d’au moins 10 fois leur investissement initial en trois à cinq ans, grâce à la mise en place d’une stratégie de sortie spécifique et prédéterminée. L’introduction en Bourse ou l’acquisition est la meilleure façon pour les investisseurs providentiels d’assurer un retour sur investissement.

 

Portée géographique

  • L’Europe

L’investissement providentiel dans les pays européens a augmenté à 6,1 milliards d’euros en 2015, soit une hausse de 8,3 % à partir de 2013. C’est le principal financier de startups européennes. Le groupe des investisseurs regroupe 303 650 investisseurs et a réussi 32 940 transactions en 2015.

 

L’investissement providentiel dans les entreprises européennes a enregistré une augmentation significative avec 160 millions d’euros dans 55 transactions.

 

  • Royaume-Uni

L’année 2009 marque la percée de l’investissement providentiel au Royaume-Uni. Malgré certaines difficultés en son début, ce type d’investissement continue de montrer des signes de croissance. En 2013, les investisseurs providentiels constituaient les deux tiers des moyens de financement utilisés par les entrepreneurs.

 

En 2015, les investisseurs providentiels ont doublé. Le taux d’investissements réalisés par ces investisseurs est passé à 5 %, contre 2,5 % en 2009. On a même constaté une augmentation des investisseurs providentiels dans l’investissement d’impact, avec 25 % des investisseurs déclarant avoir réalisé un investissement d’impact en 2014.

 

  • Etats-Unis

Aux États-Unis, les investisseurs providentiels ont investi environ 23 milliards de dollars en 2012. Non seulement ils ont financé plus de 67 000 startups chaque année, mais ils ont en plus joué un rôle important dans la croissance de l’emploi avec 274 800 créations d’emplois en 2012. En 2013, 41 % des professionnels dans le secteur technologique reconnaissent les investisseurs providentiels comme un moyen de financement.

 

Selon les données du Centre for Venture Research, la valeur moyenne des placements effectués par ces investisseurs au premier trimestre de 2016 était de 2,28 millions de dollars.

 

Avec un tel essor, ce n’est pas que les startups américaines ont réussi. Google, PayPal et Facebook ont été financés par les investisseurs providentiels lors de leur phase de démarrage.